Comment cacher de façon certaine un classeur ou un fichier

…ou pourquoi la protection des données par le biais du chiffrement vaut mieux que de les cacher avec Windows.   
Brièvement
: Il existe dans le réseau une multitude de programmes pour pouvoir cacher des  classeurs et les fichiers d’autres utilisateurs de l’ordinateur. Ces programmes proposent une simple méthode de masquer les classeurs- par le biais du filtrage des demandes vers le système de fichier. Mais cela ne signifie pas 100% pour la protection des données.

En fait les fichiers et les classeurs cachés peuvent être vus et examinés à l’aide d’autres moyens. Si on demande une protection plus sûre, il faut s’adresser aux paquets cryptographiques plus sérieux (chiffrement total).

Comment cacher le classeur ou le fichier?

Un des plus grands désirs de l’utilisateur est souvent le désir de cacher ses documents personnels, ses programmes et d’autres données privées quelque part plus loin. Le moyen le plus répandu pour cela:

  1. Utilisation d’un programme qui masque les fichiers et les classeurs, et actuellement il en a beaucoup: Folder Lock, Hide Folders XP, etc.
  2. Utiliser les moyens standard sous Windows: marquer le classeur \fichier comme caché, sur le volume NTFS – interdire l’accès au classeur/fichier par voie de l’indication des droits pour l’accès à l’objet.

Les directoires et les fichiers marqués sous Windows comme “cachés”:

  • Ne sont pas visibles dans l’Explorateur aux autres utilisateurs du système, si l’utilisateur à coché la case: Ne pas refléter les classeurs cachés
  • Visibles dans les programmes: FAR, Total Commander, etc., qui n’utilisent pas le dialogue standard pour l’image des fichiers et des classeurs.

Nous avons oublié exprès de l’aspect EFS (chiffrement inséré sous Windows 2000/XP), puisque pour paramétrer cette possibilité on demande des efforts considérables et une qualification spéciale.

Le confort de ces méthodes consiste en ce que pour dissimuler une information il ne faut pas faire rien de superflu. Tout est assez simple: il suffit un clique sur la  souris pour cacher n’importe quel classeur/fichier. Mais quels sont les minus  des programmes de telle sorte? Nous essaierons de vous expliquer.

Quel degré de la protection?

Pas tous les utilitaires pour la dissimulation des classeurs cacheront de façon certaine vos données. En plus, peu d’entre eux va les masquer, ou va les protéger de façon certaine par chiffrement contre de différents accueils. La multitude de tels programmes masquent les classeurs et les fichiers seulement pour un seul système d’exploitation. Mais si sur l’ordinateur personnel sont établis quelques SE? D’un système on ne verra pas les données, mais de l’autre – on examinera absolument tout!

La simple dissimulation et la restriction de l’accès aux fichiers ne sauve pas les classeurs dans les cas suivants:

  • Chargement de l’ordinateur personnel dans un autre système d’exploitation (si elle est) ou le chargement de l’autre SE de CD-ROM. Par exemple Linux BLin.

–  Autre SE, qui sera connectée à votre HDD disque, tous les fichiers sur lui seront visibles.

  • Chargement Windows en Safe Mode (mode de la protection)

Après un tel chargement tous les classeurs seront visibles, même ceux qui ont  étaient cachés par le programme. En effet, au chargement en régime sûr, Windows charge seulement le driver, les systèmes nécessaires au travail, mais tous les supplémentaires manque (driver-filtres) pour d’avance rejeter les défaillances potentiellement possibles.

  • Retirer le disque HDD et le connecter à un autre Ordinateur

Si retirer le disque dur (HDD  disque) et le connecter à un autre ordinateur, on peut voir et ouvrir tous les classeurs cachés et les fichiers. Seront visibles même ces classeurs, l’accès vers qui est interdit (sur le volume NTFS).

Il y a encore une possibilité d’examiner les fichiers cachés par divers petit programmes. Il est nécessaire de posséder pour cela les droits de l’Administrateur (Compte d’utilisateur avec les responsabilités d’administrateur). Parce que, si vous êtes l’administrateur du système, vous pouvez désinstaller (éloigner) les programmes pour la dissimulation des classeurs, ou être chargé en Mode sans Échec, mode de la protection contre les défaillances, et alors tous les objets cachés deviendront vus.

La protection intensifiée des données – au moyen de chiffrement.

Comment contourner tous les obstacles, qui ont été relever en haut de la page?

Une des méthodes de la protection des données est le chiffrement. Tout est assez simple. Vous choisissez les données nécessaires et pour pouvoir les accéder fixez un  mot de passe. Si le mot de passe est connu seulement par vous –  l’accès à l’information est reçu aussi seulement par vous!

Pour augmenter encore plus la sécurité de la protection des données, on les crypte. C’est-à-dire, avec des algorithmes spéciaux pour le chiffrement, qui vont crypter les données d’une telle manière que même si le fichier sera ouvert, sa lecture sera impossible – car il va contenir seulement des signes impossible à comprendre. Pour transformer “la bouillie” en données normales, il est nécessaire de  les déchiffrés avec le même algorithme de cryptage.

Le chiffrement permet:

  • Cacher le classeur et les fichiers des personnes étrangères (ou d’autres utilisateurs de même ordinateur).
  • Protéger les données contre une lecture non autorisée, en utilisant les méthodes, énuméré ci-dessus et contre autres attaques insouhaitable.

Le programme Rohos Disk: chiffre et cache.

D’après la statistique, la plus grande sécurité concernant la protection de l’information est faite par le cumul de quelques moyens de la protection. Notamment cette voie est élue à la création du programme Rohos Disk.

Le programme Rohos Disk travaille selon les principes suivants:

  • Toutes les données se trouvent sur un disque séparé, créé par le programme. Ce disque est virtuel et il peut être créé sur de divers périphériques amovibles (HDD, CD disque,  DVD disque, clé de cryptage USB etc.). Le disque est chiffré avec des algorithmes rapides de cryptage, c’est-à-dire “à la volée”, et directement pendant le procès de travail. Il s’appelle – disque virtuel chiffré.
  • A la fin du travail avec les fichiers, vous déconnectez le disque. Le disque lui-même et toute l’information, qui se trouve sur lui, deviennent inaccessible jusqu’à ce que le disque ne sera pas inséré de nouveau. Le disque représente un fichier, qui selon le montant est égal au volume du disque. On peut voir ce fichier, mais il est chiffré, c’est pourquoi on ne peut pas en tirer l’information.


Le logiciel de stéganographie en Rohos Disk

Rohos Disk Encryption